Ce que l’on sait du début de l’incident :

Un journaliste de la télévision d’Etat du pays a indiqué hier que c’est une explosion qui a provoqué le départ d’incendie et a causé la fumée visible. Le site internet de l’audiovisuel public du pays a également indiqué que le feu s’était déclaré vers 19h30 mais qu’aucun décès n’était à déclarer à ce moment-là.

D’autre part, l’agence officielle Irna a indiqué que la raffinerie en feu et qui était en service depuis 1968 appartient à Téhran Oil Refining Company et a une capacité de 250 000 barils par jour.

 

Un incendie maîtrisé mais pas stoppé aujourd’hui :

Ce matin, cette même agence officielle Irna citant Chaker Khafaï, porte-parole de la raffinerie a indiqué que l’incendie qui a touché celle-ci a été maîtrisée. Cependant et vers midi, une colonne de fumée noire visible à plusieurs kilomètres s’élevait toujours au-dessus des lieux du sinistre, selon les journalistes de l’AFP qui précisent que celle-ci était toutefois moins épaisse que la veille.

Des images de l’incendie et des nombreuses équipes de sapeurs-pompiers au travail pour éteindre le feu ont aussi été diffusées ce matin par la télévision d’Etat. Enfin et selon les autorités, l’incendie qui s’est déclaré la veille à la suite d’une explosion causée par une fuite de gaz avait provoqué un immense brasier et précise qu’une enquête a été ouverte.

 

Un autre accident avec le naufrage d’un gros bâtiment en mer :

La situation géographique de la raffinerie est intéressante puisque celle-ci est située à quelques centaines de mètres de distance de certains quartiers d’habitation et dans une vaste zone industrielle en lisère de l’agglomération de Téhéran. Si les autorités ont indiqué qu’aucune victime n’était pour le moment à déplorer à la suite de cet incendie, cet accident est survenu à peine quelques heures après l’annonce du naufrage en mer d’Oman d’un de ses plus importants bâtiments. Ce naufrage aurait été causé par un incendie d’origine inconnue.

On retiendra également que les accidents industriels en Iran sont relativement fréquents en raison des tensions entre la République Islamique d’Iran et Israël et certains dans le pays ont tendance à associer chacun de ces accidents à une intervention d’Israël. Mais d’autres personnes pensent plutôt que les sanctions américaines compliquent actuellement l’entretien des infrastructures industrielles ce qui semble être une explication plus convaincante.