Le point sur la hausse du cours du brut de la semaine dernière :

Le cours du pétrole brut a gagné de nombreux points la semaine dernière, boosté par plusieurs indicateurs de hausse dont un regain de l’optimisme des marchés en ce qui concerne la demande et les perturbations de l’offre dans le Golfe du Mexique.

Ainsi et vendredi, le baril de pétrole Brent de la Mer du Nord pour livraison en octobre a terminé la séance à 72.70 dollars à Londres, ce qui représente une hausse de 2.29% ou 1.63 dollars par rapport à sa clôture de la veille.

Sur le marché de New-York, le baril de pétrole brut américain WTI pour livraison le même mois a terminé avec une hausse de 1.95% soit 1.32 dollars à 68.74 dollars.

Au total et pour ces deux contrats de référence dans le monde, on enregistre une hausse de plus de 10% sur l’ensemble de la semaine soit une performance que l’on n’avait plus observée depuis plus d’un an pour le WTI soit en septembre 2020 et depuis davantage pour le Brent en date du mois de juin 2020.

 

Quelles explications et causes pour ce retour à la hausse ?

Plusieurs indicateurs sont en effet venus soutenir le prix de l’or noir la semaine dernière avec notamment la tempête Ida, l’incendie d’une plateforme pétrolière dans le Golfe du Mexique, la reprise de la demande aux Etats-Unis et en Asie qui ont dépassé les attentes des analystes.

Les analystes expliquent ainsi que ce retournement de tendance des prix du pétrole brut durant cette semaine a fait écho à la très forte baisse des cours de la semaine précédente.

En ce qui concerne l’incendie de la plateforme pétrolière dans le Golfe du Mexique qui a eu lieu dimanche, elle a contraint le groupe Pemex à stopper l’exploitation de 125 puis. Le patron de Pemex a indiqué un retour à la normale vers le 30 août mais la production dans le Golfe du Mexique pourrait également subir le neuvième évènement climatique de la saison avec la tempête Ida.

En effet et du côté américain du Golfe, des compagnies pétrolières ont déjà commencé à évacuer leurs plateformes et à suspendre leur production à cause de la tempête qui va se transformer en ouragan dimanche.

Cependant, le principal évènement à surveiller cette semaine sera la réunion de l’OPEP+ de mercredi qui réunira les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs alliés. Ainsi, l’organisation devrait évaluer sa politique actuelle qui a été votée le 18 juillet et qui consiste à augmenter progressivement sa production après la forte réduction qui a été mise en place l’année dernière afin de contrer la chute des prix entrainée par la pandémie.