Pour quelles raisons les investisseurs achètent et vendent du pétrole ?

Les investisseurs et les institutionnels qui réalisent aujourd’hui des placements sur le pétrole le font pour différentes raisons et de différentes manières. Ainsi, certains choisissent de réaliser ces placements en souscrivant à des OPCVM dans le but d’investir sur le long terme, et d’autres, cherchent à profiter des micromouvements provoqués par la forte volatilité de cette matière première en utilisant des contrats de type CFD ou contrats sur la différence qui sont accessibles via les plateformes de trading en ligne.

L’une de premières explications à cet engouement concerne la tendance de fond haussière que semble suivre cet actif depuis maintenant plusieurs années. Cette hausse est expliquée par les spécialiste de ce secteur comme étant due à une augmentation de la demande en provenance des pays émergents comme les pays d’Asie, mais également aux différents conflits et aux tensions géopolitiques qui touchent les différents pays producteurs avec le risque d’une alimentation trop faible des pays occidentaux en or noir.

Les analystes expliquent également que le pétrole est une ressource épuisable et que les réserves ne pourront pas continuer à satisfaire la demande de manière indéfinie. Or, on sait que plus un produit devient rare, plus son prix a tendance à augmenter, surtout si les besoins et donc la demande, ne baissent pas. Pour les traders à plus court terme, le pétrole a également l’intérêt d’être un actif très volatile qui réagit de manière puissante à certains évènements et publications.

 

Les différents moyens d’acheter et de vendre du pétrole :

Il existe bien entendu divers moyens de réaliser des investissements sur le pétrole en achetant ou en vendant cette matière première. Il est ainsi possible d’utiliser pour cela des contrats futures ou contrats à terme. Ce moyen est l’un des moyens privilégiés d’investir sur le cours du pétrole sur le long terme. Cependant, l’investissement sur des contrats à terme sur l’or noir demande une certaine connaissance du marché et la capacité à anticiper de manière efficace les futures tendances.

Un autre moyen qui connait un grand essor en ce moment et qui permet de spéculer sur les fluctuations du cours du pétrole concerne les produits dérivés. Ce type d’instrument de trading est proposé par les courtiers en ligne ou brokers et prend la forme de CFD ou de warrants.

Ces deux méthodes permettent donc aux investisseurs en bourse d’acheter et de vendre des barils de pétrole sur le marché. Bien entendu, il ne s’agit pas ici d’acheter et de vendre physiquement ces barils car cela demanderait de les stocker et de les déplacer, mais simplement de prendre position sur le prix de ces barils.

Le choix de l’une ou l’autre de ces méthodes d’investissement sur le pétrole va dépendre avant tout du profil d’investisseur de chacun, de son horizon de placement et du capital investi ou encore du niveau de risque que l’on est prêt à prendre.

 

Comment réaliser de bonnes anticipations des cours du pétrole :

Avant tout investissement sur le pétrole, il va de soi qu’un investisseur doit savoir étudier le marché pétrolier et son environnement de manière à être capable de détecter à l’avance les futures tendances que va suivre cet actif. En effet et quel que soit le type d’investissement envisagé, il est nécessaire d’être capable de repérer les mouvements haussiers ou baissiers afin d’acheter ou de vendre ses actifs au bon moment.

Plusieurs éléments extérieurs peuvent en effet avoir une influence directe sur le cours du pétrole WTI ou Brent et il est nécessaire de les analyser de manière systématique avant d’acheter ou de vendre des barils.

Cela concerne notamment la relation du pétrole avec le dollar américain. On sait en effet qu’à l’image des autres matières premières comme l’or ou encore le gaz naturel, le cours du pétrole est coté en dollars américains. Ainsi, il existe une corrélation inversée entre la valeur du dollar et celle du pétrole. Cela signifie qu’un dollar fort va rendre l’achat du pétrole moins intéressant pour les investisseurs étrangers à cause du taux de change peu avantageux. Cela va donc entrainer le plus souvent une baisse de la demande et donc une baisse du prix du pétrole. L’inverse est également vrai puisqu’un dollar faible va rendre le pétrole plus attractif, augmenter la demande et donc entrainer une hausse des prix.

Un autre élément très influent en ce qui concerne l’évolution du pétrole brut concerne la publication des stocks américains. En effet, les Etats-Unis sont actuellement le pays qui consomme le plus de pétrole dans le monde. Ainsi, l’état des stocks de ce pays, qui sont publiés de manière hebdomadaire, est un indicateur important pour déterminer le niveau de la demande. Il convient ici de comparer ces stocks aux prévisions des analystes. Lorsque ces stocks sont plus importants que les prévisions, cela signifie que la demande est faible et entraine généralement une baisse des prix. Lorsque les stocks sont moins importants que les prévisions, cela indique une hausse de la demande et peut entrainer une hausse des prix.

Enfin, il est bien entendu également important d’étudier l’offre en pétrole avant d’acheter ou de vendre cette matière première. En effet, le prix du pétrole est, comme c’est le cas pour tout actif coté en bourse, défini par la force de l’offre et de la demande. Or, en ce qui concerne l’offre, il s’agit ici d’étudier plusieurs types de publications concernant les pays producteurs et la production de barils en général. On gardera notamment un œil sur les quotas fixés par l’OPEP et l’OPEP + et qui ont généralement pour objectif d’influer sur les cours à la hausse ou à la baisse. L’actualité et les conflits qui concernent ces pays producteurs peut aussi avoir une forte incidence sur le prix de cette matière première. En temps de conflit géopolitique avec un ou plusieurs pays producteurs, il est fréquent d’assister à une hausse importante des prix du pétrole brut car les investisseurs craignent un ralentissement de l’approvisionnement vers les pays importateurs.

 

A quel moment est-il préférable de vendre ou d’acheter du pétrole ?

Une autre question très importante que se posent les investisseurs sur le pétrole concerne le moment auquel il est préférable de vendre ou d’acheter de l’or noir.  Bien entendu et en toute logique, il est préférable d’acheter au plus tôt dans une tendance haussière ou de vendre au plus tôt dans une tendance baissière et afin de bénéficier d’un maximum d’amplitude du mouvement.

En résumé et pour savoir quand il est préférable d’acheter ou de vendre du pétrole, on s’intéressera aux indicateurs suivants :

  • L’actualité géopolitique et les décisions prises par les organismes régulateurs comme l’OPEP et l’OPEP + vont notamment vous donner d’excellentes indications. On observe en effet généralement des mouvements de forte amplitude, à la hausse comme à la baisse à la suite des réunions de l’OPEP et en fonction des décisions qui y sont prises. Bien entendu, ces décisions ne sont pas à interpréter seules et vous devez également tenir compte des anticipations du marché à ce propos.
  • Comme nous l’avons vu plus haut, la différence entre l’offre et la demande va avoir une forte influence sur l’évolution du cours du pétrole brut. En effet et en toute logique, une demande forte avec une production faible entrainera sans doute une hausse des cours alors qu’une offre forte et une demande faible aura pour effet de faire baisser les prix. Plusieurs éléments sont à prendre en compte avec les quotas de production, les découvertes de nouveaux gisements ou encore la concurrence du gaz de schiste. Pour ce qui est de la demande, d’autres indicateurs seront intéressants à analyser comme la croissance économique des pays où l’industrie est forte et qui consomment donc beaucoup de matières premières énergétiques. Comme nous l’avons vu plus haut, les stocks américains sont aussi des indicateurs de demande intéressants.
  • Bien entendu, vous devez aussi impérativement utiliser les graphiques historiques des prix du pétrole pour détecter la force et la fiabilité d’une tendance. Les investisseurs expérimentés utilisent ainsi plusieurs indicateurs techniques de tendance et de volatilité afin d’obtenir des signaux d’achat ou de vente du pétrole. Ces signaux doivent bien entendu ensuite être comparés aux signaux obtenus par le biais de l’analyse fondamentale.